06 octobre 2006

On me le demande, j'ai promis!



Certains lecteurs de mon Blog s'étonnaient de ne pas me voir élargir celui-ci à d'autres sujets que le vin, les randos à moto et à pied.
Ceux qui me connaissent, savent que j'ai quelques passions et je ne manque pas de tenter de les faire partager. Ils ont réussi à me faire promettre de les publier sur le blog.
Si j'ai accepté, c'est que je sais que je ne compte pas les passionnés de mon blog par milliers, par centaines non plus, par dizaines sans doute et pas plus, alors l'écrire pourquoi pas ?
Vous voulez connaitre mes passions brûlantes ? Allons -y!
Je milite pour la réintroduction de l'ours (aie! j'ai peut-être perdu un lecteur, en % c'est beaucoup!). J'aime l'histoire des cathares, à ce sujet quelqu'un m'a dit que mon article "Croisade contre les parfaits" l'avait incité à programmer quelques jours de vacances pour faire le circuit(j'ai au moins un fan!).
J'aime l'Amérique centrale et du sud, son histoire. Je déteste les conquistadors!
J'aime la Bretagne, le Pays Basque et... l'Occitanie bien entendu!
J'aime le bon vin bien de chez nous, Minervois, Corbiéres, Malepéres, Clape.........des nom qui ne vous disent rien? je vous en parlerai un jour!
J'aime encore bien des choses, .........................à déecouvrir .
J'ai promis de parler je le ferai !

1 commentaire:

Mike Taylor, Canada a dit…

La réintroduction de l'ours dans les Pyrénées??? Faites-le comme il faut! Je suggère quelques candidats choisis de parmi les plusieurs races d'ours qui se trouvent chez nous au Canada. Plus particulièrement, quelques ours Grizzly des montagnes de l'ouest canadien seraient idéales; bien robuste et même jusqu'à 3 ou 4 fois la taille d'un ours des Pyrénées (ou de Slovénie). Certes, il prendra gout pour manger des brébis, tout comme son cousin et, puisqu'il n'y a pas d'orignaux en France, il pourrait peut-être se mettre à manger des chevaux. C'est plutôt rare qu'il se tourne vers l'homme pour casser la croûte. Du moins, après un séjour chez vous, nos ours Grizzly vont inspirer chez les Anti-Ours des sentiments d'acceptation et même d'amour pour le petit ours des Pyrénées tant méprisé.

Salutations!