11 octobre 2008

Quand je serai grand, je ferai bérbére (roman)


je vous offre en primeur le debut de mon roman, les premires lignes qui d'aprés mon editeur, sont excellentes , a vous de juger.................................


Je souffre, je saigne. Il est minuit. Je n’arrive toujours pas à me lancer dans ce maudit roman que je repousse en permanence au lendemain depuis plus de 20 ans. Je le mijote à petit feu au plus profond de mes doigts, et malgré toute ma passion, et ma fougue, je n’arrive pas à l’écrire. J’ai tenté des milliers de fois l’ouvrage, j’ai écris, mais après quelques jours de pénible labeur, si j’avais le malheur de me relire je jetais farouchement en pâture, mes lignes au « delete » de mon ordinateur fatigué de ne cesser de faire et défaire mon Pénélope ouvrage.
J’étais épuisé. Maurice encore une fois avait gagné. Mon talent n’était pas à la hauteur pour écrire le roman dont il était le charismatique héros omni présent, et dont il en surveillait les moindres gestes, les moindres lignes. Il ne se gênait pas pour me dire que l’histoire que je tentais d’écrire était imaginaire et quelle sonnait faux. Que lui sa vraie vie, il ne l’avait pas vécu comme cela. Que je n’avais pas de talent, qu’il valait mieux comme toujours que j’abandonne et que j’aille me consacrer à mes bonzaïs. La vérité c’est que je détiens une fabuleuse histoire, mais que mon héros Maurice, n’est pas n’importe qui. Il m’étouffe, je le crains, je le sens toujours près de moi qui m’observe. Je suis seul devant mon clavier, comme devant un immense gouffre de lettres, de ponctuation, de vocabulaire et de mots. Je n’ose plonger dans l’abîme de mes premiers mots, de mes premières phrases. J’ai bien trop peur de ne jamais remonter tout à fait intact de l’abysse de ce livre.
Je déteste en plus que l’on lise par dessus mon épaule, et lui ne va pas se gêner, il va le faire en permanence, il va lire en direct tout ce que je veux écrire.
Tout ceci n’est il pas en fait, qu’une longue et une bien mauvaise excuse ?
J’ai aussi envie de me raconter un peu. Au passage. Mon héros c’est un peu beaucoup de moi, Si je parle de lui, je devrai à un moment parler de moi et partager son histoire. Alors tant pis pour toi Maurice si tu parcours en direct, sans filet ces lignes. Je vais partager avec toi ce roman, je vais m’inscrire dans ta vie, et tu verras un jour nous partagerons nos souvenirs.
Mes doigts enfin rassurés se jettent sur le clavier, et comme toute belle histoire………… elle commence par……………..
Il était une fois .........................
A suivre........ euh .......non pas à suivre......................vous savez ce qu'il vous reste à faire .. .....pour Nöel par exemple

20 commentaires:

esperance a dit…

ça donne envie de le lire


bon week end à toi
bises

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour esperance
merci de ce compliment, si tu veux te procurer le livre et sans te forcer la main laisse moi un message dans ce sens ou un mail pour te donner la marche a suivre
a bientot comme lecteur
patrick

jean-philippe a dit…

une mise en abyme prometteuse ! comme je te le disais dans un commentaire précédent : j'ai hate de le lire sur papier !!
PS: es tu édité à compte d'auteur ou édité en lgnepar une maison d'édition (like lulu.com )?

Vincent a dit…

salut patrick
Bon! tu commençais à nous manquer et on se disait que tu devais être en train de prospecter des marchés à l'étranger ou plus loin... ;o))

Si je comprends bien, c'est le "fantôme du commandeur" qui de pétrifiait.

je suis content que tu sois passé de l'autre côté de la barrière et que tu n'attende plus que les royalties. je te souhaite un vif succès.
mais tu sais, tu ne devrais pas nous livrer ton livre avant de le vendre, tu vas te faire toi même de la concurrence.

je t'envoie sous peu ma commande pour un exemplaire dédicacé.

Bonne soirée à toi et ton épouse et à très bientôt.

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

Bonjour jean Philippe
Merci encore pour tes commentaires élogieux
Je suis édité a compte d'éditeur, c'est lui qui s'occupe de tout.
Pour Noël il y aura un tirage limité aux exemplaires retenus à fin octobre, puis en janvier il y aura un tirage en fonction des ventes et du succès
Si tu souhaites t'en procurer un donc soit maintenant, tu me fais signe et je t'envois le nécessaire soit en janvier dans toutes les bonnes librairies
Amitiés
Patrick

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour vincent
tu as raison dés que le livre sera edité je ne pourrai plus en devoiler des episodes sur ce blog
je me demande meme ce que ce blog va devenir
a bientot
merci pour ta commande
patrick

Vincent a dit…

Te bile pas Patrick
Ton blog aura toujours autant d'attrait. Et puis tu peux y raconter des inédits, des histoires récentes. Je suis sûr que tu vas trouver.
Courage. On te soutient.

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

je pense deja a un autre livre
deja!!!!!!!!!!!!!!
et oui et toujours au maroc et toujours dans l'autobiographie historique
merci de tes encouragements
amities
patrick

Cergie a dit…

Bonsoir Patrick,
Des bribes de ton livre, cela fait un moment que je les lis et tu sais comme j'ai aimé le faire. Je n'ai pas tari d'éloge à ton égard dès le début, te comparant même par ta verve et ton humour à l'auteur du "gone du Chaba", Azouz Begag, qui ont eu le destin que l'on sait
J'aurai ton livre pour Noël parce que je vais faire le nécessaire et t'envoyer le bon de commande en temps voulu et j'aurai donc le plaisir de te lire d'une traite, une version sûrement expurgée mais sans nulle doute encore plus savoureuse.

A plus tard.

sofu2.com a dit…

Bonjour Patrik !
Et oui, je sais ce qu'il me reste à faire !... l'acheter dès qu'il sort! hihihi

Je suis ravie pour toi que tu aies trouvé un éditeur, remarque, rien d'étonnant!

As-tu prévu des séances de dédicace à Carcassonne? Toulouse ou autre?

Et... au fait, moi aussi je suis publiée!!! et ma bd sort en novembre! c'est sur les pubs par téléphone qui me harcèlent chez moi, où l'on voit une Sofu particulièrement inspirée!

elle a du répondant notre sofu!!


Allez ! bonne soirée !
et tchin-tchin!

(j'ai des séances de signatures prévues sur Carcassonne)
à+

sofu

jalhouse a dit…

Très joli début en effet .. Il est bien diffiicle d'écrire sa vie ou sur sa vie... Difficile parfois de séparer le héros de soi même ... Quand sa vie partage la nôtre , quand ses mots sont les nôtres. L'écran noir de l'écrivain est le compagnon le plus fidèle , il s'invite si souvent ... Mais quand tout se bouscule pour que naisse un récit cohérent , en osmose avec se qui s'entrechoque dans nos têtes .. alors on a gagné .
Quand chaque phrase nous empêche de dormir tant le souhait de trouver la tournure la plus exact nous obsède , on a gagné .
On gagne toujours quand les écris sont sincères , qu'ils soient fiction ou non .

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour cergie
je suis certain que tous ceux qui liront ton commentaire m'acheterons un livre,tant il est elogieux, je suis confus
merci a toi de cette longue fidelité
a bientot pour noel
patrick

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour sofu
merci d'etre venue
la carcassonnaise, va bien?
Oui je pense que chez cultura il y aura une seance de dedicace vers janvier, du moins nous en discutons ensemble
De toute façon tu pourras le commander chez eux aussi
et bravo pour toi, pour tes dessins, et j'engage tous le monde a faire un tour chez toi
a bientot sur carcassonne
a bientot
patrick

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour jalhouse
rien a dire de plus on voit que tu ecris, et sans doute comme tu le dis, il nous arrive de souffrir sur une phrase ou un mot
a bentot
patrick

Dr Mouhib Mohamed a dit…

Bonjour Patrick,

Bravo pour le commencement du deuxième livre. Le billet est excellent.

Bonne continuation.

Amitié

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour dr Mouhib
le livre est dans ma tete, mais je le sens qui prends forme, je commencerai seulement en janvier quand j'aurai bien assimilé le premier
amicalement et bien le bonjour a toute votre famille
patrick

jalhouse a dit…

Merci Patrick ...
Et bien soit contenter .. en très court extrait est enfin sur mon blog ... D'autres sont à venir ...
Bisou à toi

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour jalhouse
j'arrive de ton blog et je t'ai laissé un commentaire
amities
patrick

franfran a dit…

Bonjour Patrick,
J'ai laissé, à ton intention, plusieurs commentaires sur le blog de Kaay "Mayotte, l'île au lagon". Ta réponse est pour moi une seconde raison de me procurer "Quand je serai grand...". La première raison, tu la connaîs; mon père Joseph débarqua, lui aussi, au Maroc en 1926... Mais Joseph, contrairement sans doute à Maurice, a vécu cette période comme une épreuve difficile... il ne se confiait que rarement... A travers Maurice je vais retrouver un peu de Joseph...
Je serai de passage dans l'AUDE et plus précisément à Narbonne fin décembre/début janvier mais les jours seront comptés; peux tu me dire comment je fais pour rentrer à Mayotte avec ton livre ? à bientôt !

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour franfran
merci beaucoup de ton message et excuse moi si je ne t'ai pas repondu sur le blog de "mayotte", j'ai delaissé les amis de blog pour me consacrer uniquement au livre, j'en suis à la relecture avant impression
pour avoir mon livre, avant noel, je vais en passer commande avec les autres, je te ferai une dedicace et pour te le remettre, je te donne mon mail
pas-a-pas@club-internet.fr
avec ce mail tu me contactes et je te laisserai mon tel portable, on se verra du coté de carcassonne
(ps dis moi sur quel post de mayotte tu as laissé un commentaire, j'irai le lire)
cela te va t'il
amitié
patrick