19 septembre 2008

Mes années college (épisode 17)



J’adorais monter à la « Deveze », aujourd’hui cette piste est devenue une randonnée pédestre. A l’époque on partait de bien plus bas. Arrivé en haut 3 a 4 heurs plus tard, nous prenions un déjeuné bien mérité, et moi je partageais le repas des grands. Pain campagnard, jambon de pays, œufs dur du poulailler, vin acide des vignes ariégeoises, fromage de brebis ou de chèvre des paysans du coin. Rassasiés, moi aussi et comme eux j’essuyais mon opinel sur mon pantalon ou sur la manche gauche, et le refermais comme un grand que j’étais. Les sacs vides et la panse engourdie nous redescendions alors vers la plaine, jusqu'à la prochaine fois, la semaine qui suivait.
Une à deux fois je suis resté une nuit la haut avec le pâtre, nous partagions une toute petite maison en pierres. Elle était si timide qu’on ne lui voyait presque que le toit. C’était bien la haut seuls lui et moi. Et puis au matin je redescendais.
C’est mon père qui avait eu l’idée de relancer la tradition de la transhumance, non pas par folklore régional, mais pour des raisons économiques. Nous les éleveurs de la région vivions tous sur de petites propriétés et partagions les revenus entre, moutons, vaches et de maigres cultures céréalières. Aucun de nous ne pouvait à lui seul se payer un berger pour un si petit troupeau. Ainsi proposa t’il de s’unir, de prendre un berger en commun que chacun payera en fonction du nombre de brebis à faire garder. Ainsi, dans la plaine les terres pouvaient se reposer et offrir leurs meilleurs ramages pour le fourrage. Après l’arabe, le pied noir, on l’appelait désormais Maurice, il en fut flatté. Ouf ! Enfin !
Les maquignons dans la plaine ne changèrent toujours pas de stratégie, et le mouton ne se vendait que pour mieux tenir les éleveurs de la région sous leur lucrative domination
a suivre
et si vous voulez faire un tour du coté de chez mon éditeur,vous y trouverz mon livre et bien d'autres
amitié
patrick

18 commentaires:

Therese a dit…

Patrick, un agréable épisode que voilà, plein de la douceur de la transhumance!

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour therese
merci de ton commentaire
a l'epoque la transhumance pour moi ce n'etait pas folklore mais vacances gachées
a bientot
patrick

lyliane a dit…

En mai, je suis allée sur les chemins de Marcel Pagnol, ton histoire d'aujourd'hui me fait penser un peu à la sienne.
Il est temps de redescendre de la montagne pour courir chercher ton livre...

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour
therese
merci de cette comparaison, mais je ne suis pas a la hauteur de pagnol
pour le livre,je fais mon possible avec l'editeur pour en obtenir avant Noel
si non l'edition est pour janvier
je te ferai signe si tu souhaites en commander
amities
patrick

jean-philippe a dit…

Un épisode de ton enfance que je trouve très touchant ! je t'imagine en pleine nature : libre et heureux ! les joies de la transhumance !! que ta fin de semaine soit bucolique à souhait !

Fabrice a dit…

Tu me remémores Patrick ''Les Lettres de mon Moulin' où encore les merveilleux romans de Cécile Aubry , je pense en particulier à Poly et Belle et Sébastien que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître...Montmartre en ce temps là...
Pardonne moi stp, je suis en train de mévader ! Je passe de Daudet à Aznavour!
Mais c'est un peu de la faute de ton n° 17... où la campagne est plus présente que le collège d'ailleurs:):)
Excellent week-end Patrick

esperance a dit…

tres agréable à lire

je te souhaite un bon dimanche

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour jean philippe
merci de ton passage et des éloges
ma fin de semaine fut buccolique merci we a rome
a bientot
patrick

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour fabrice
ma campagne a toujours eté plus presente que le college
tu as bien deviné
a bientot
patrick

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour esperance
merci et reviens quand tu veux
a bientot
patrick

Cergie a dit…

Ainsi c'est fait, mais on ne peut pas encore obtenir ton livre alors ? Je ne savais pas que c'était ton père qui était originaire de Lorraine, lire par épisode, on oublie.
J'imagine très bien cette petite maison timide, je me suis promenée en Ariège, j'en ai vu une partagée en deux avec dans l'une des randonneurs à anes et dans l'autre un berger. Nous avons discuté avec ces bergers ou ces vachers au milieu de leurs vaches ou leurs moutons, et parfois des chevaux qui vivaient en semi liberté
La maison était timide, mais le paysage grandiose.
Tu sais, Patrick, j'ai même ramené des graines d'oeillet du poète que j'ai semées et qui ont poussé dans mon jardin à Cergy
L'Ariège ce n'est pas si différent du Maroc au printemps, les chemins y sont étroits, pas comme dans les Alpes. Tu devais y être heureux !

Vincent a dit…

coucou me revoilou!!!!
que j'aurais aimé effectuer une transhumance surtout avec les Salers!!!
ce que j'aimais c'était de les voir passer sous nos fenêtres au milieu de la nuit. On entendais les sonnailles dont le bruit s'amplifiait au fur et à mesure que la marée rouge avançait dans les rus du village. On se levait et le spectacle était là. Puis le bruit décroissait et ça n'était plus qu'une murmure, un chuintement. Ne restait que cette odeur douçâtre de bouse. qui maculait la route au lever du jour.
C'est drôle je voulais faire un billet là dessus aussi.
bonne soirée
A plus

Vincent a dit…

super ta bup
tu permet que je t'en fasse un peu sur mon blog?

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

bonjour vincent
je t'engage a faire un article sur la transhumance je sus certains qu'il sera de la qualité des autres
Pour la pub autant que tu le veux
normalement toutes les comandes passées avant le 10 novembre devraient etre livrées pour noel
Si tu veux des exemplaires avec dedicaces , je peux te les commander et te les dedicacer(je te ferai economiser le transport que je t'offre)
passe moi ton mail je t'envoie un bon de commande
le miens
pas-a-pas@club-internet.fr

Vincent a dit…

Salut Patrick
chose promise, chose due.
Je t'ai fait un peu de réclame.
Pour la dédicace, j'en serai honoré.
On en reparlera.

jalhouse a dit…

je découvre tout juste .... au travers du blog d'evelyss ....
c'est autobiographique ? .... je m'essaie égakleemtn à l'éciture .... je vais bientôt pouvoir en parler ....

Christian a dit…

Bonsoir,
Merci pour la visite ! Un blog très intéressant et riche à la fois !
Amitiés et bonne soirée,
Christian

Pas-a-pas se fait notre chemin a dit…

jalhouse

bonjour
oui c'est autobiographique, de mon pere puis moi au maroc
le livre peut s'acheter des aujourd'hui sur le site de mon editeur tu trouveras le lien sur mon blog
pour ecrire lance toi!
je vais te suivre
patrick