03 mai 2008

Mes années colleges (épisode 10)


La vie s’écoulait beaucoup trop péniblement et lentement à mon goût. Elle se construisait autour du frénétique rendez-vous radiophonique de douze heures quarante cinq du jeu des mille francs et la pièce de théâtre policière du mardi soir.
Ah ! Lucien Jeunesse ! Le jeu des mille francs ! Le rendez-vous qui ne se manquait pas ! Dès le générique, la maison elle-même cessait de gémir, les meubles ne craquaient plus. La smala, père, mère et oui mère aussi, frère, et moi, avides de connaissance s’enroulaient autour de l’unique poste de radio. Notre seule concession à la société de consommation. Chut ! Lucien Jeunesse pose la première et éternelle question :
- Question bleue de Monsieur Tartanpion de Issy les Moulineaux, que désigne t’on par le mot : bla bla bla bla !!!!
Silence, le candidat réfléchit. Lucien aime les candidats alors il glisse un petit tuyau. Il aide intelligemment.
Derrière, nous entendions le xylophone égrener le temps, chaque seconde un ding, soixante ding et ding, ding dong…. Le candidat n’avait pas répondu. Désolé pour le candidat, Lucien Jeunesse revenait à la charge.
- Deuxième question bleue de Madame Pierrette Julien, une habituée de l’émission, que nomme t’on par « bla !bla !bla !!!!
Mon père répondait toujours le premier et traitait souvent les candidats d’ignares…
Le temps s’écoule au rythme du xylophone.
Lucien Jeunesse posait six questions, trois bleues, deux blanches et une rouge. Il fallait répondre aux six questions pour tenter le banco de 1 000 frs et si vous réussissiez vous tentiez le super banco de 3 000 frs. Si vous n’aviez que 5 réponses, monsieur muscle entrait en jeu. Sur son home traîner, il devait parcourir une distance minimale en quelques minutes. Le public chauffé à blanc encourageait le candidat régional ! Super ! Super, Super banco criait alors la salle, ou plutôt le cirque, car c’était au sein du cirque Pinder que se déroulait l’émission culte française de 12h45
Un jour le cirque Pinder avait planté son chapiteau à Foix. La veille sur France Inter, à la fin du jeu Lucien Jeunesse terminait toujours par :
- A demain, si vous le voulez bien. !
Bien sur que nous le voulions bien, nous ne manquions jamais notre rendez vous culturel.
Apres le jeu, un speaker à la radio, nous dévoilait la question énigme qui permettait de trouver une enveloppe cachée dans la ville. Ce sésame nous donnait alors le droit de participer au jeu.
Toute la famille et quelques amis furent réquisitionnés pour traquer le Graal caché dans les entrailles médiévales de la ville de Foix. Nous croissions d’autres traqueurs de trésor, c’est avec une extrême méfiance comme des chercheurs de champignons, que nous répondions à leurs questions. Il ne fallait pas les aider en leur signalant où nous avions déjà cherché.
Nous n’avions pas trouvé l’enveloppe, mais nous sommes allés quand même au cirque. Les autres gosses rêvaient de clowns, de tigres, de lions. Moi, je n’attendais qu’une chose, voir mon idole Lucien Jeunesse, et voir pour de vrai le jeu des milles francs.
Je n’écoute plus que très rarement France inter à cette heure là. Quand cela m’arrive, c’est Louis Bozon soixante dix ans qui a prit le relais avec talent. Les euros ont remplacés les francs. Je me revois pitchou à Serres. Je n’en doute pas, « Il » est là, et « Il » répond toujours aussi vite aux questions.

24 commentaires:

lyliane a dit…

Je me souviens bien de ce jeu et de Lucien Jeunesse!!
Toute une époque, mais maintenant ce sont des millions que l'on peut gagner, où trouve t on tout cet argent?

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

Bonjour à tous
C’est avec une énorme tristesse que j’apprends ce matin le décès de LUCIEN JEUNESSE à l’age semble t’il de 89 ans, le jour même ou sur mon livre le lui rendais hommage
Il va régaler, et amuser, maintenant la haut tous les gens que nous avons aimés

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour lyliane
oui a "notre epoque"les gens jouaient pour jouer et ne pas faire les pitres a la télé
et notre ami vient de disparaitre
triste

julie a dit…

j'ai aussi été élevée à ce jeu... que de souvenirs. Mais chez moi, on attendait surtout le tribunal des flagrants délires à la suite !
plein de biz et à bientôt

Therese a dit…

Incroyable! Les trois premières personnes qui laissent un commentaire ont fait remonter leurs souvenirs! Idem ici... quoique pendant mon adolescence le week-end (pensionnaire à l'époque) je commencais à en avoir marre de ce rendez-vous où, hormis la voix du transistor qui avait remplacé la radio, le silence était sacré pendant le jeu.
Et à demain si vous le voulez bien...

Vincent a dit…

Moi aussi j'en ai passé des heures à écouter les jeux des milles francs avec mes parents, la fourchette en suspension, bouche bée. Je dois dire que je répondais souvent aux questions.
Et c'est bizarre que tu aies fait ce billet alors que la semaine dernière la deuxième chaine passait tous les midi un feuilleton sur ce jeux et que notre Emile FRANC national vient de disparaitre.

delphinium a dit…

Je ne connais pas cette émission. Mais j'ai aussi appris le décès de Lucien Jeunesse. Quelle coïncidence! Ma mère écoutait parfois les radios françaises. Le matin, il y avait le jeu de la "valise" je crois avec le fameux Fabrice. On écoutait aussi les "histoires extraordinaires" de Pierre Belmare. Que de souvenirs...
Bises et bonne soirée!

Viviane a dit…

Tous nous écoutions ce jeu!
Puis la télé est arrivée!
Les questions d'aujourd'hui ne sont pas faites pour qu'on cherche, elles veulent juste distribuer une somme d'argent à leur disposition pour fidéliser le télespectateur ou l'auditeur.
déplorable.
Bonne soirée.

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

julie
pas mal aussi le tribunal des flagrants delires avec "ex charlot RENO je crois a la defense
souvenir aussi
a bientot
patrick

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour therese
je vois que chez tous le monde lucien jeunesse obtenait le silence radio
amities
patrick

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour vincent
oui quelle malheureuse coincidence avec la mort dans la meme semaine que mon post
triste
patrick

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour delphinium
la valise c'est plus recent, ainsi que les histoires a P.Belmare que je ne manquais pas.
nous avons tous de fabuleux souvenirs radiophoniques je vois
a bientot
patrick

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

viviane
c'est ben vrai tous cela
questions idiotes a candidats clonés
bises
patrick

Vincent a dit…

Patrick et julie :
vous parliez du tribunal des flagrants délires. J'ai beaucoup suivi cette émission. Surtout pour les plaidoyers du procureur Pierre DESPROGES et les élucubrations de "l'avocat le plus bas d'inter" Luis REGO (ex charlot).
Je constate qu'aujourd'hui beaucoup d' "humoristes" ou qui se disent tels, se livrent sur INTER à de pâles plagias de ces deux génies. En les écoutant on dois bien avouer qu'ils font tristes figures à côté de DESPROGES et REGO.
bon weekend

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour vincent
tu as bien raison de nous relater ce tte emission la plus folle
amicalement
patrick

delphinium a dit…

Rebonsoir Patrick, un petit passage pour te dire aussi que j'aime bien la photo que tu as mise pour ce post. Tu devrais les mettre plus en valeur tes photos, elles le méritent. Plein de bises et un bon long WE.

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

Bonjour delphiniium
Figures toi que je me disais que j'allais demander a ceux qui font des blogs photos sur "Blogspot" comment ils font pour avoir une photo su tous le travers de page, il faut sans doute modifier le texte "html" dans le programme ,mais ou, et comment?
help ceux qui savent ex CERGIE et ses magnifiques photos
Et toi aussi si tu veux
Merci de ton repassage
patrick

delphinium a dit…

alors quand tu rédiges ton message sur blogger, tu as deux petites icônes sur la droite. "Modifier le code HTML" et "Rédiger" Tu vas sur "modifier le code machin" et dans ta page, tu as à un endroit du code pour ta photo.

par exemple 81xZYj3VAw/s400/P1020396.JPG. C'est le numéro de ta photo avec du code avant. Tu peux changer le s400 en s640 par exemple et cela agrandit ta photo. Voilà, j'espère que j'ai été claire. Bisous!

delphinium a dit…

hello patrick. Suivant les chiffres que tu mets après le fameux s, effectivement la photo peut disparaître. Moi je mets soit 640 ou alors 800. Peut-être qu'avec d'autres chiffres, ça ne fonctionne pas. Mais je vois que tu as réussi à agrandir. Par contre tu perds en pixels non?
Bises!

hpy a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
hpy a dit…

Qui n'a pas connu Lucien Jeunesse, la radio avant les radios libres, le jeux des mille francs et aussi beaucoup d'autres émissions de la même époque. Aujourd'hui je n'écoute presque plus la radio - mais j'ai sans doute tort.

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

Bonjour HPY
Je suis heureux de vous voir faire un tour sur mon blog
Nous avons tous nous la génération "radio" sans télé un souvenir au fond de la poche qui subitement nous explose a l'oreille
Moi c'est l'inverse j'écoute encore plus la radio tant je trouve la télé nulle
Bientôt il y aura un épisode télé dans mes écrits, je pense que cela vaudra la lecture
A bientôt
Patrick

Lhuna a dit…

Bonjour Patrick,
tes récits sont toujours aussi intéressants.
Même si je ne me manifeste pas je lis.
Amitiés

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour ilhuna
merci de ton passage et de tes encouragements
je ne manque pas non plus d'aller te rendre visite
amities
patrick