07 avril 2010

Tour ça pour ça


Petite nouvelle en passant, si cela vous plait laissez un commentaire (reproduction interdite nouvelle protegée)



− Mesdames et messieurs les jurés, levez-vous ! La Cour !
Les hommes en rouge et en hermine de synthèse, avec leur tête de cérémonial bien huilée, entrent, s’asseyent.
La salle, d’un seul homme, au garde à vous, attendait le geste cérémonial du Président pour en faire de même. Il leur fait signe. Aussitôt, c’est un tonnerre de chaises grinçantes que l’on bouge, puis plus rien, le silence, mortel, morbide.
Ce qui paralyse encore plus Jérémy.
Son coeur s’accélère, il ne peut le maîtriser tant il craint ces hommes qui l’ont si mal traité depuis le début de son insignifiant procès.
Le Président, bien plus austère que les autres, lève ses yeux fuyants camouflés derrière d’horribles lunettes de vue, lui lit les réquisitoires, mais aussi et surtout son accusation. Une accusation à peine imaginable. Rocambolesque.
Jérémy n’entend plus rien, la voix monocorde du Président s’estompe, lui se remémore encore et encore comment tout cela a bien pu se faire. Malheureusement, les invectives de la salle, lui rappellent qu’il ne rêve pas. Il se trouve bien au Tribunal de Perpignan, mais il n’arrive toujours pas à y croire tant les circonstances incroyables qui l’ont amené devant ces épouvantails lui paraissent futiles, insensées, incroyables, inimaginables.

Où est le problème, pense t’il ? Le monde est bien administré aujourd’hui. Il est organisé en trois Etats Continents. Les Etats Unis des Amériques, l’Europe englobant en plus quelques pays d’Afrique, et enfin l’Indochine - qui réunit la Chine et tous les pays d’Asie ainsi que l’Inde, d’où son nom - ont économiquement mis la main sur le reste du monde.
Seul un accord signé au tout dernier moment avait évité dans les années 2095 une troisième guerre mondiale.
Depuis ce miraculeux accord, le monde est judicieusement partagé en trois continents et dirigé par trois Présidents continentaux. Les pays n’existent plus, ils portent le nom de départements, avec un Président à leur tête qui élit à son tour, leur Président Continental. Les anciens départements devenant eux des communes.
Toutes les autres strates administratives ont disparu. Jérémy se réjouissait même d’avoir voté cette nouvelle organisation. Ceci grâce à une consultation directe par Internet. Elle permet aux Présidents de soumettre toutes leurs lois directement aux peuples. Dès notre naissance on implante dans notre cerveau une puce avec un code barre secret, et personnel bien entendu, ce qui permet sans équivoque la reconnaissance des votants, évitant ainsi des fraudes comme autrefois.
La vraie liberté en somme.

En ce début d’année 2995, le gouvernement de l’Europe mais aussi celui des Etats Unis des Amériques, et celui de l’Indochine, venaient unilatéralement de prendre des mesures très restrictives sur la consommation de l’eau. L’eau est devenue la richesse la plus importante pour le monde. Elle a supplanté le pétrole qui coule encore à flot, malgré ce que Jérémy a lu dans des reprises de journaux des années 2000. On trouve de nouveaux gisements chaque jour, le baril vaut à peine 5 €. Les industries du pétrole avaient réussi à l’époque l’exploit de faire croire à la pénurie et s’étaient outrageusement enrichies. C’est ce que les trois Présidents continentaux, avaient découvert suite à leurs minutieuses enquêtes.
Cette époque est fort heureusement révolue. Aujourd’hui, ces mêmes industriels se sont reconvertis dans la recherche de puits d’eau, de sources, de désalinisation de l’eau, etc.…..
A la seule différence cette fois-ci, une décision mondiale fort judicieuse, fut prise de nationaliser tout ce qui touchait de près ou de loin à l’eau. Cette eau est dorénavant propriété des 3 continents, il ne peut plus y avoir de spéculation possible.
Evian, Vittel, Danone, toutes les anciennes sociétés jaunies par le temps, impliquées à l’époque dans la vente d’eau avaient toutes disparues rachetées par Elf, Shell, seules survivantes des pétrolières et Chinawater la plus grosse entreprise mondiale.
L’eau, propriété des états, permet à ceux-ci de gérer équitablement cette ressource, d’autant plus que l’Afrique disparue - il n’existe plus que les trois pays du Maghreb qui ont adhéré à l’Europe - le reste du continent sous les coups de boutoir de la sécheresse à répétition, et de l’inconscience des générations passées, n’est plus qu’un bac à sable. Ce grave événement a fait réagir les trois Présidents en promulguant cette loi leur permettant de nationaliser l’eau.
L’ancienne mer Méditerranée à force de désalinisation n’est pas plus grande que l’ancien lac Léman, qui bien entendu lui a été très rapidement englouti par la vase et les champs, où poussent aujourd’hui du blé dur et des vignes.
Le même sort fut réservé à l’Australie. Tous ses habitants ont émigré, chassés par le sable qui sape lentement le pays, ils s’expatrient vers l’eau, l’Europe du Nord et les états du nord de l’Amérique.
L’Alaska est devenu l’état le plus peuplé des Etats-Unis des Amériques, mais lui aussi voit son stock de glace diminuer à vue d’œil.
Le réchauffement climatique n’est plus une utopie, il sévit tous les jours. Mais le commerce des icebergs est florissant pour les Etats-Unis des Amériques. Arme économique bien plus forte que son armée et sa monnaie. Les icebergs vendus à la tonne rapportent aux Etats-Unis des Amériques plus que tous les autres produits d’exportation. Ils sont découpés et vendus aux pays qui manquent d’eau. Ils voyagent sur les océans, tirés par de puissants remorqueurs et sont livrés à des usines sur les ports qui transforment la glace en eau, vendue par la suite en quart de litre. Le litre d’eau est interdit. Le coût de la fabrication des bouteilles en plastique compte tenu de la valeur du pétrole est négligeable. De plus, le quart de litre est la dose journalière attribuée équitablement aux citoyens du monde.
L’eau est contingentée. Un quart de litre par personne et par jour.
Chaque bouteille a un code barre et une puce. Quand on achète de l’eau, automatiquement par liaison informatique, le code barre de chaque individu affiche le nom de l’acheteur, et le nombre de bouteilles achetées sur l’ordinateur central de la police des eaux.
Ce Gencod personnel attribué à chaque personne à sa naissance est inscrit à vie sur la puce implantée à tout un chacun. Mais cette puce a aussi d’autres usages comme de voter quand les Présidents demandent au peuple d’approuver ou non une nouvelle loi.
Quand cette proposition d’implant a été présentée aux peuples, on leur a expliqué qu’on pourrait y trouver toutes les informations médicales. Lors d’un accident de la route par exemple, dés les premiers secours, l’ordinateur pourrait lire dans l’implant le dossier médical et proposer de lui-même le meilleur remède ou bien même, l’opération à réaliser si nécessaire et cela grâce au dossier médical. Un autre exemple, la recherche de donateurs de sang ou d’organes pourrait être facilité grâce à une recherche rapide de donateurs potentiels. Il n’y a que des avantages à cette puce. Les médecins ne sont là que pour la maintenance des ordinateurs « soigneurs » et apporter parfois du réconfort aux malades.
Jérémy a voté pour cette bonne loi, comme 98% des autres électeurs. Depuis la puce s’est enrichie, on y trouve son dossier judiciaire. Là aussi, Jérémy a voté pour, comme 98% de la population.
La dernière proposition a remporté les suffrages, il a été proposé au peuple de pouvoir être repéré constamment par GPS, cela permettrait de confondre les assassins, les violeurs ou même de retrouver rapidement des personnes perdues ou disparues. Jérémy enthousiaste a voté cette proposition sans restriction, comme 98% des électeurs.

− La preuve a été faite de votre forfait, continuait d’élucubrer le Président.
Jérémy n’en croyait pas ses oreilles, cela n’est pas possible, il n’est pas un dealer, ni un receleur. Lui le parfait citoyen de ce siècle de rêve, il aime son pays et a consciencieusement voté toutes les nouvelles lois proposées.
D’ailleurs, il en a très rapidement profité. Il s’est perdu avec sa femme lors d’une randonnée en montagne, vers le Canigou dans les Pyrénées Orientales, et une autre fois vers Chalabre en Ariège. A chaque fois, le brouillard en a été la cause. Il ne pouvait plus se déplacer, la nuit menaçait.
Il appela avec son Blackberry de la 19ème génération. Au centre de repérage par satellite, une voix grésillante informatique repéra rapidement le téléphone compara avec la puce, et grâce aux cartes IGN implantées dans le téléphone, celui-ci le guida et lui permit de retrouver sans dommages sa voiture au parking. Ce service est gratuit car le gouvernement pense que cela coûte bien moins cher d’être repéré et sauvé grâce au traçage que d’envoyer comme autrefois, il y a bien longtemps, un hélicoptère.
Jérémy rassuré par ces deux expériences très positives, s’adonne avec toute sa famille à son sport préféré la randonnée, sans craindre pour sa santé et sa sécurité. Il en profite pleinement chaque fin de semaine en grimpant aux plus hauts lacs, aux pics les plus enneigés des Pyrénées.

− Vous n’avez pas été capable de prouver vos affabulations…………… reprit le Président.
Qu’est-ce qui cloche dans ce procès Kafkaïen ? Jérémy, de plus en plus décontenancé, se demande s’il n’est pas sur une autre planète. Voyons, réfléchit-il, où ai-je péché ? J’ai tout voté, j’ai tout fait comme les Présidents le demandaient, j’ai donné mon accord aussi comme 98% des votants pour envoyer des forces militaires aux deux Pôles. Tous les pays qui possèdent une part de territoire en région glaciaire résisteront plus longtemps à la fin monde qui ne manquera pas d’arriver si rien n’est fait.
L’Europe a engagé sur place une force militaire de 200 000 hommes pour protéger ce territoire d’une invasion ennemie toujours possible.
Il faut toujours faire quelque chose pour sauver la terre. Tous les jours, aux actualités des Etats des continents, les seules admises - cela a été aussi un vote populaire - on explique que les trois Présidents s’engagent à protéger leurs concitoyens d’une rupture d’approvisionnement en eau. Certes, l’eau manque, certes elle coûte très, très cher, mais grâce à leurs décisions citoyennes, ils garantissent que les habitants du monde ne manqueront pas du précieux liquide. Que la loi sera sévère pour quiconque dealera de l’eau. Jérémy approuve cette fermeté face aux dealers d’eau souvent fortement condamnés comme il le voyait à la télévision.
Les Présidents ont bien expliqué que toutes les décisions prises vont dans ce sens et que seules ces mesures garantissent la protection de l’approvisionnement en eau.
Jérémy se remémore ce vieux livre qu’il a lu il y a bien longtemps, d’un jeune auteur méconnu aujourd’hui, Nicolas Hulot. Cet homme semblait être un protecteur de la nature qui combattait sûrement pour protéger la terre.
Il parlait de réchauffement climatique, d’une conférence mondiale dans les années 2010 à Copenhague qui n’avait accouché que de balivernes et qui ne fut jamais plus reprise.
Jérémy est furieux contre cette génération de Présidents beaux parleurs et tartuffes de l’époque. Ils parlaient bien à ce qu’il avait lu et vu aux actualités. Ils avaient fait énormément de promesses, comme par exemple de sauver l’Afrique de la désertification et de la famine. 150 millions d’Africains sont morts dans les décennies qui suivirent. Apparemment, ils ne pensaient qu’à leurs biens et jamais à celui des concitoyens comme c’est le cas aujourd’hui. C’est pour cela qu’il avait voté aussi l’élimination des pays au profit des Etats continents, éliminer ces véreux politiciens était une excellente idée.
Jérémy sourit, un premier sourire dans cet affreux procès. Il imagine sans trop savoir pourquoi, ces illuminés et doux rêveurs de l’époque, Brice Lalonde, Voynet, et d’autres dont il ne se rappelle plus les noms. Que pouvaient-ils faire seuls contre les pétroliers et les politiciens véreux ? Il est certain que ce fut une bonne décision que de confier aux états la charge de protéger la terre. La preuve, l’eau fait affreusement défaut à cause des générations précédentes, mais elle est bien gérée aujourd’hui. Sans l’état, elle manquerait.

C’est comme les photos du livre d’un arrière, arrière, arrière grand-père, un parent bien éloigné, le livre s’intitulait «La terre est belle vue de haut » de Arthus Bertrand, un autre protecteur de l’environnement de ces mêmes années.
Jérémy ne trouve pas que ces photos soient belles. Comment peut-on trouver belle, une forêt amazonienne envahie par l’eau, les moustiques, les animaux féroces, les maladies ? Non ce qui est beau, ce sont les livres et les photos d’aujourd’hui. Plus d’arbres, mais des champs qui nourrissent le monde de soja OGM, de maïs, de blé. L’Amazonie d’aujourd’hui, c’est le grenier du monde.
Le Président des Etats-Unis des Amériques garantit au monde de la nourriture, grâce à cette gigantesque réserve.
On ne peut trouver beaux ces marécages de Sologne, de Camargue et tous les autres marécages sauvages comme le disait lui-même le photographe. Ils étaient tous infestés de moustiques ou de chevaux errants qui contaminaient l’eau que les humains souhaitaient consommer. Les chevaux ont disparu, bien inutiles qu’ils étaient !
L’eau a été pompée, désinfectée, congelée et stockée à moins 15 degrés, dans d’anciennes grottes, comme à Lacq, où jadis on y puisait parait-il du gaz.
Sur un autre livre comique celui-là, une bande dessinée, Jérémy a même lu qu’à l’époque vers les années 1990 à 2010 environ, un homme nommé José Bovet luttait lui aussi pour protéger l’environnement. Son dada à celui là, c’était faucher les champs d’OGM. Cet idiot avait fait stopper la recherche européenne sur les OGM.
Les USA avaient au contraire eux mobilisés de nombreux chercheurs. Ils avaient mis au point et breveté des milliers d’OGM dont un, qui une fois implanté dans de nombreuses espèces, permettait de diminuer le besoin en eau de 95%. Les USA et particulièrement la Sté Tonando régnèrent en maître sur le monde de la semence.
L’Europe d’aujourd’hui doit échanger des plantes génotypiquement modifiées contre de l’eau.
Le monde ne manque pas de nourriture grâce aux OGM, il faut moins d’eau pour les faire pousser, moins d’engrais et moins de désherbants. Les mauvaises herbes sont soigneusement éliminées par le Tound Stop.
Des agronomes ont miraculeusement mis au point un gène OGM qui, introduit dans les plants de vigne spécifiques à la région du Languedoc Roussillon, entraîne des rendements faramineux. Avec ces rendements de plusieurs dizaines de tonnes par hectare, on produit des millions de litres de vin qui sont transformés en jus de fruit ou désalcoolisés à des prix hyper compétitifs. C’est enfin une boisson qui coûte très peu cher à produire et qui peu à peu va remplacer l’eau domestique. On s’attend à ce que le quart de litre d’eau soit échangé par un demi litre de ce liquide nouveau aux multiples parfums et goûts. C’est la révolution attendue, on ne parlera plus de disette d’eau.
La société STOPEAU qui a mis au point cette technique, brevetée dans le monde entier, est la seule à prétendre développer à la fois les vignes et la technique de désalcoolisation.
Les communes de l’Aude, l’Hérault et les Pyrénées Orientales ont replanté de la vigne sur toutes les terres libres. Ces communes de l’Europe doivent produire ces boissons pour le monde.

Les viticulteurs s’enrichissent très rapidement, à l’inverse de leurs ancêtres qui vivaient chichement de leur rude labeur. La concurrence mondiale avait peu à peu exterminée les derniers vignerons. Et les vignes avaient quasiment disparues, seuls les conservatoires et musées possédaient encore des plants endémiques.
Le monde est heureux pense Jérémy. A part l’eau, tout va pour le mieux, et il fait confiance aux Etats pour gérer ce problème. Jérémy était un homme heureux, jusqu'à cette malheureuse affaire.
Il ne comprend pas ce qui lui arrive, lui l’honnête citoyen qui a toujours voté les lois, qui ne les a jamais enfreintes, son casier judiciaire en témoigne, il est totalement vierge, même pas une contravention, même pas un stationnement en zone interdite.
Mais ce n’est là qu’une mauvaise compréhension, s’obstine t’il à penser, avec tous les moyens modernes dont dispose le gouvernement il sera acquitté, c’est certain, il ne peut être condamné.
Tiens, il avait même voté comme 98% des citoyens, la dernière proposition de loi qui demandait de boucher tous les puits des particuliers. Malgré les taxes pharamineuses payées par les propriétaires de puits, la consommation d’eau n’arrivait plus à diminuer et de ce fait entretenait la pénurie.
Une police de l’eau, plus importante que celle de la route, fait respecter cette loi d’une main de fer, et cela lui convient bien.
Bien avant la parution de la loi, Jérémy avait congelé des packs d’eau dans d’immenses congélateurs achetés un par un lentement, sans se faire remarquer, jamais dans les mêmes magasin, juste pour sa consommation personnelle. Nul ne devait soupçonner que Jérémy possédait là une fortune en eau, il craignait une fallacieuse dénonciation, mais aussi le cambriolage et le vol de son trésor.
Les congélateurs ont été même enfermés dans une pièce spécifique sans aucune ouverture, si ce n’est que la porte blindée camouflée derrière une armoire amovible.
De nombreux cambriolages meurtriers ont été commis dans la région juste pour posséder de l’eau.
Jérémy se lève à la demande du Président :
─ Monsieur Jérémy Laflote, après vous avoir relu l’ensemble des débats et votre horrible accusation - la voix du juge en tremblait - ceci vous garantissant un jugement équitable, le jury souverain de ce Tribunal de Perpignan, à l’unanimité vous a condamné à la peine maximum pour avoir délibérément dealé de l’eau et pour avoir congelé de l’eau de provenance illégale.
Jérémy est abasourdi par ce qu’il vient d’entendre, n’écoute pas la sentence, il l’a connaît, il n’a pu les convaincre de son innocence et pourtant, il est innocent, il le jure à nouveau.
Il a juré que le stock de glaçons provient bien d’avant la loi, de son propre puits. Mais quelle preuve de sa bonne volonté peut-il apporter ? Il a un puits dans sa maison de campagne de Salses, et en bon citoyen, il a voté la loi sur les puits, il l’a même respectueusement bien bouché. Les policiers l’ont constaté !
L’accuser ensuite d’avoir camouflé son trafic derrière sa passion pour les randonnées est absurde !! Complètement absurde !!! Il faut bien se protéger des voleurs non !
Le Président reprend :
─ En outre votre passion pour la randonnée, et spécialement vers les lacs de montagne ou les pics enneigés corroborent notre accusation. Tenez, pour preuve, par exemple votre randonnée vers Chalabre vous avez, pendant une journée, tourné autour du Lac de Montbel. Ce n’est là qu’une preuve supplémentaire de votre trafic. Après vos deux sauvetages, nous avons été intrigués. À chaque accident vous étiez proche d’un point d’eau. Nous avons effectué un relevé précis de vos randonnées grâce à votre puce GPS implantée. Elle prouve sans équivoque vos nombreux voyages en montagne. Et donc à chaque voyage vous rameniez de l’eau que vous stockiez dans vos congélateurs !
Jérémy a juré que seule la randonnée l’intéressait. Il ne boit que l’eau qu’il a économisée pendant la semaine. Jamais il n’a dealé de l’eau. Pas même coulant d’une rare source sauvage, il sait que cela est interdit. Il respecte scrupuleusement les lois de son pays.
Mais sa puce GPS prouve qu’il effectue de nombreuses randonnées en montagne alors……………. ……….Putain de GPS puce.

Le Président à nouveau :
─ Monsieur Jérémy Laflote, vous pensiez nous échapper n’est-ce pas ? Nous vous rappelons que grâce à la puce GPS qui d’ailleurs, vous a sauvé la vie, nous effectuons systématiquement des relevés de déplacements des accidentés. Et vous, quelle ne fut pas notre surprise ? Autant de voyages en montagne, ce ne pouvait qu’être louche, d’où notre perquisition et la découverte de votre cache.
─ En conséquence, vous êtes reconnu coupable de trafic d’eau, de détournement de bien de l’état, de dealer d’eau et de non respect de l’ensemble de la législation sur l’eau. L’ordinateur à qui nous avons entré ces données, vous condamne à mort, ce qui sera fait immédiatement ! Faites sortir l’accusé et exécutez la sentence immédiatement !
Jérémy s’effondre. Les forces lui manquent. Déjà il ne sent plus ses membres. Il est transporté dans une salle blanche. Il est déshabillé, lavé, on lui passe sur le corps un drôle de produit jaune malodorant, on l’allonge sur une table comme celle des salles d’opération. Il s’endort lentement, il le sent. Il est bien, se sent presque euphorique, mourir soudainement ne lui cause plus de crainte, il aime presque, c’est féerique. Il écoute de la musique classique de l’époque, « Smoke on the water ». Il entend encore les voix des gens tout habillés de blanc, tout près. Les dernières paroles avant ………

─ Ca y est, il s’en va !…….. Augmente lentement la dose maintenant! ……. Quand même cette idée de puce implantée dans le cerveau c’est génial. Ces cons, en votant cette loi, se sont eux mêmes condamnés……….
Jérémy, encore pour quelques secondes, vaguement, doucement, venu d’un autre monde, entend à nouveau :
- Je te parie que celui là pense fermement qu’il manque de l’eau, comme l’autre avant lui c’était du pétrole, et celui d’avant lui croyait qu’on était en 2995. Suffit de programmer leur puce. Un par un, ou tous en même temps, et tu leur fais croire ce que tu veux. J’te dis……tu peux même les flinguer à distance avec ce produit déjà présent dans la puce……suffit de programmer ! Un ordinateur et hop, tu es le maître du monde !
J’te dis………………….
Jérémy, s’envole définitivement, il y croyait lui à ce monde parfait, il y croyait…………………..

Pendant ce temps, dans le bureau du Président Rouffine, Président de l’Europe, le téléphone sonne :
- Mes respects Monsieur Le Président, nous avons condamné sans problème le seul donneur compatible pour votre fille. On lui a collé une bête histoire de dealer d’eau, le type n’a pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait que hop condamné. Nous le maintenons en vie en attendant l’opération. Votre fille est à l’hôpital depuis une heure, la transplantation est en court.
─ Président, ajouta l’interlocuteur, puis-je aussi vous signaler que j’ai trouvé des acheteurs pour ses autres organes, pour 5 millions d’euros.
─ Comme d’habitude, vendez et partageons, répondit la voix dans le bureau.

17 commentaires:

Jerry OX a dit…

wouah !! tu viens de faire la nique à Georges Orwell ! un roman d'anticipation qui montre un peu ce que pourrait devenir l'humanité en 2095 et ou Jérémy comme des millions d'ames aurait évité de justesse une troisième guerre mondiale , subit l'autorité d'un odieux Président gouvernant un état richissime et ou l'eau serait devenue bien plus rare et précieuse que le pétrole ! je te félicite !! j'aime !

vince a dit…

salut!
j'arrive!

Juste quelques petites précisions ou questionnements.

- le président lit l'acte d'accusation
- le procureur prononce un réquisitoire.

J'aurais écris "Le reste du continent sous les coups de boutoir des sécheresses à répétition...."

Tu parles de la méditerranée : Elle ne peu pas être ""désalinisée"" puisqu'elle communique avec l'océan et que les océans augmentent de volume à cause de la fonte des glaces.

Es tu sûr qu'il y aura encore des icebergs à vendre en 2095?

Je ne sais pas si le verbe "élucubrer" existe réellement. Mais en 2095......peut être!

T'es sûr que Bovet cherche à protéger la nature? Sais plus.

Sinon c'est bien. mais dis donc!!! T'aurais pas des ennuis avec ta société des eaux toi?

Pas a pas a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pas a pas a dit…

vince
merci de ces remarques, mais en ces années futures qui sait ce qui existera
merci de ton passage

Thérèse a dit…

985 ans devant nous... profitons-en!
En attendant, lisons, lisons, économisons et faisons attention à notre propre consomation...
Bravo!

julie a dit…

waou !!! what a good news ! vrai j'ai beaucoup aimé. Peut être moins le fait de penser que cela pourrait arriver avant 2095...
bizz

jmgb a dit…

Salut Patrick,

bon voila c'est fait, je l'ai lu et franchement je dois t'avouer que j'ai été plutôt surpris par ta nouvelle. d'une part parce que je trouve ton style different (en mieux d'aprés mes gouts), mais surtout j'ai beaucoup aimé l'histoire, j'ai trouvé ça très interessant, plein d'imagination , à la fois imaginatif et proche de la verité, avec une petite touche de constestation politique. franchement bon travail je te felicite et t'encourage vivement à continuer dans cette voie. c'est bien plus ma came que les biographies comme je te l'avais deja dit. Bravo, amitiés et a bientôt

JMGB

Pas a pas a dit…

JULIE
CETEXTE RESSEMBLE A CERTAINS DE TES TABLEAUX TU NE PENSES PAS ?
BISES

Pas a pas a dit…

jmgb
merci d eton passage et merci de ton commentaire, je le sais pertinenet et sincere
et toi to aventure au temps des cathares
comme tu vois je me recycle dans la nouvelle
merci encore

Géraldine a dit…

Très bien écrite cette nouvelle, mais terrifiante. j'espère ne jamais vivre cetten époque qui hélas, risque bien d'arriver un jour. Bravo en tout cas !

Cergie a dit…

Toujours très bien écrit avec des subtilités : Laflote, et pourtant ce prénom de maintenant "Jérémy", des rappels aux célébrités de notre époque ainsi qu'aux gadgets qui font des petits, comme nous qui sommes des descendants de...
Ce n'est pas une histoire drôle, j'aimerais pas vivre à cette époque ni que mes arrières petits enfants la vivent. De notre temps il y a des inégalités de soin mais tout de même légalement il n'y a pas de possibilité de déroger à l'égalité devant la maladie et la mort.
C'est vrai que l'eau sera plus rare que le pétrole et le nerf de la guerre, c'est déjà u énorme enjeu au Moyen Orient. Mon mari l'avait entendu dire par un de ses profs à l'école d'agro dans les années 1970.
(Bien cette nouvelle, mais peut-être aurais tu pu la diffuser en deux fois ou même trois car elle est longue à lire d'une traite.)

vince a dit…

c'est ce que je me suis dis ensuite.
bonne soirée.;o))

Framboise a dit…

Bien écrit ce texte d'un futur imaginaire mais que je n'aimerais pas connaitre.

Pas a pas a dit…

bonjour framboise
moi non plus mais qui sait nos enfants????

Pas a pas a dit…

geraldine
je crains quand meme que l'avenir ressemble a cela
non?

Pas a pas a dit…

cergie
merci de ta visite
et oui des infos en agro moi aussi j'ai eu les memes, et tu vois
c'est de la science fiction reelle
a bientot

Anonyme a dit…

Excellent question