02 février 2009

L'apres (épisode 2)


Moi! essaye ai-je de lui expliquer, j’ai écris un manuscrit intime, intimiste même, pour nous la famille en huit clos de nos sentiments et de ma frousse. Et dieu sait si j’ai puisé parfois au plus profond de mon silence enfoui et muré pour oser écrire ce que je n’osais même pas dire. Et lui, il veut que tout le monde sache tout de ma vie, que j’étale comme cela mon âme à tous les vents sans y avoir été préparé. Qui comprendra cela !
Je fus catégorique, non ! Le livre sera et restera le secret de notre famille et à la limite celui de nos amis les plus intimes, ceux qui ne découvriront qu’une face cachée du personnage,
Quel péché capital, un matin m’a fait craqué ? Il n’y a désormais plus de restriction. J’ai peur que l’on me découvre, mais malgré tout, je m’affiche partout avec lui, nous sommes devenus amis, il m’explique que ceux qui l’ont lu lui ont demandé qui l’avait écrit. Il répond fièrement lui aussi que le nom de l’auteur était écrit sur la couverture. Il m’a présenté quelques lecteurs qui on su me flatter, et j’ai aimé les croire. Certains même souhaitent que j’écrive un autre livre !
Mais je n’ai qu’une vie ! Comment en raconter une autre ? Jamais je ne saurai inventer pour le compte d’autrui une autre vie, un autre héros, une autre aventure. Un autre moi que celui qui désormais a déshabillé son âme

Écrire de nouveau, et appeler cela un roman?

Et lui mon héros j’en fais quoi ? Il m’aide pour mon premier livre et je le licencie pour l’autre !

Je ne pourrai jamais !
Quelques bibliothèques lui ont demandé s’il acceptait d’être dédicacé ! Il m’a a nouveau convaincu, j’irai avec lui quelques samedis, par-ci par-là, le présenter. Moi je resterai en arrière, c’est lui le héro à présent.
C’est le péché d’orgueil ça non ?
a suivre

19 commentaires:

Dr Mouhib Mohamed a dit…

Beau texte ,pourqoi pas un 2eme d' une centaine de pages que tu reseveras un un seul episode de la vie de Maurice au Maroc .Tiens par exemple qqs titre -Lala Mimouna'(où il yaura question de la vie a Midelt aghbalou sidi hamza meknes)ou - timkssaouine quel beau titre .Il neige en ces moments sur Midelt.je me delecte de la lecture de ton livre dés que je le finisse je t'enverrai un papier .amitié Mouhib

Pas a pas a dit…

bonjour dr mouhib
c'est une idée a creuser, pour quoi pas, serieusement , dans ce cas je pense a Midelt
Merci pour les premiers commentaires sur mon livre, majid aussi l'a reçu et le lit en ce momment
la neige!!! bravo, j'espere qu'elle ne vous gene pas
il y a un passage sur la neige sur mon livre aussi
a bientot et merci de ton passage
bonjour a toute la famille
patrick

jalhouse a dit…

L'orgeuil c'est de ne psa s'interressé aux autres , ce de se prendre pour le nombril du monde ... ëtre le centre de tous les intérêts , parler de soi , sinon de quoi ?
rassure toi , tu es loin , bien loin de tout cela ..
Il faut accepter la chance quand elle nous est offerte ... C'est ce que tu as su faire en toute humilité .....

je t'embrasse

Pas a pas a dit…

bonjour jalhouse
malgré tout quelque part, l'ecriture, et surtout terminer un jour un livre est un peu une grnade fierté
amicalement

Vincent a dit…

salut Patrick.
moi, je te dis que tu vas l'écrire ce bouquin.
;o)

S.Abdelmoumène a dit…

Bonjour Patrick,

Je viens de finir ton livre (le 31/01/09). Que des fois j'ai eu les larmes aux yeux en me rappelant des situations analogues à celles que tu as vécues, des moments où la férule du destin est rude et inextricable. Presque tout le temps j'ai compris Maurice, même quand il était rude avec son fils « l’artificier ». Partir de Zéro pour arriver dans des sphères très prisées de son temps et se voir ensuite dépouillé jusqu'à ses souvenirs les plus chers est une épreuve qui marque d'une manière indélébile et impacte nécessairement l'être donc son entourage immédiat sur lequel il porte encore un certain ascendant.
Mais comme tu l'as dit à la fin du livre (très beau passage du cimetière), quand tu te réconciliais finalement avec lui, tu lui pardonnais ses hérésies de raisonnement, parce que tu le comprenais mieux, parce que ton référentiel a changé après avoir découvert le véritable abattage que ton père a fait de son vivant. Tout son comportement devenait subitement fluide pour toi.
Merci de nous avoir gratifié de ce livre qui fera les beaux jours des Mideltis qui ont côtoyés ton père et de leurs descendants qui en reçoivent à titre posthume les fruits.
Merci de ton effort soutenu pour faire que la phrase :"pensez à moi, un peu tous les jours plutôt que beaucoup un seul jour" soit pleine de sens.

Je te promets d'écrire quelques lignes dans un quotidien national de grand tirage pour parler de ce livre. Je t'en ferai parvenir une copie Inchaalah.

P.S : Si tu dois refaire une autre édition, pense à lire quelques mots que je vais te transmettre sur ton mail.

Salah- Maroc

Pas a pas a dit…

bonjour vincent
je ne sais pas, j'ai quelques idées on verra
et toi alors
as tu eu le contact avec l'ecrivain que je t'ai proposé?
patrick

Pas a pas a dit…

bonjour salah
je ne peux te repondre, tant ton commentaire me touche, tant tu resumes bien la situation, et c'est vrai que la scene du cimetiere resume toute une vie
Merci encore
Et merci de ta proposition de faire un article dans un journal
il me tarde de voir cela
amities
le bonjour à toute la famille
patrick

Vincent a dit…

salut Patrick !!
bien sûr que je l'ai contacté. Nous sommes même de bons amis et échangeons souvent des messages.
par contre j'ai commandé sont bouquin à ma librairie habituelles mais les dix jours qu'on m'avait annoncés sont passés et je n'ai toujours rien.
je dois les relancer.
merci de me l'avoir présenté.
@+

jean-philippe a dit…

bonsoir ! le dilemme de la pudeur ou de l'impudeur dans l'écriture ...tout un programme qui pourrait constituer la trame d'un livre entier . Peut etre un sujet pour le prochain , non ?

Pas a pas a dit…

bonjour vincent
tu verras le livre que je t'ai conseillé est une merveille
l'auteur devait egalement acheter mon livre pour un commentaire,sais tu s'il l'a fait
a bientot
nous attendons tous ton livre en librairie (un jour)

Pas a pas a dit…

bonjour
j philippe
En ce moment c'est le repos, mais deja une voix me dit "tu pourrai commencer un deuxieme livre"
mais aussitot une autre me dit"t'es pas fou tu n'en as pas assez bavé"
amicalement
ptrick

vince a dit…

salut Patrick
j'ai eu le livre de Paul samedi dernier et je l'ai fini lundi matin.
je lui ai écris pour lui donner mes impressions.
j'adore. j'ai même commandé ce matin son premier livre.
je te dirai.
@+

Pas a pas a dit…

bonjour vincent
je vais aussi commander son premier livre
il a commandé le mien, j'attend ses commentaires
il ne reste plus que toi
a bientot
patrick

ellesurlalune a dit…

En ce qui me concerne l'écriture est mon langage . J'ai du mal à "dire" exactement, cela dit les émotions qui me traversent ne peuvent pas rester là c'est à dire dedans .L'observation des "gens" et du monde dans tous ses états parfois me consterne parfois me rassure . Je me nourris, également, de littérature, car elle ouvre mon esprit, j'ai des réponses à des questions auxquelles je n'aurais même pas songer...
J'assiste je vois je dis/écris. Il n' y a aucun mal à montrer son langage , ut montres un point de vue le proposes et ne l'imposes pas . Il n'y a pas d'orgueil mais la juste expression.
Bonne continuation dans tes écrits.

Pas a pas a dit…

bonjour ellesurlalune
ceux qui ecrive, sont ils ceux qui ne peuvent dire?
amities
patrick

ellesurlalune a dit…

ceux qui écrivent sont souvent ceux qui ont des choses à dire :).
Perso je suis assez mal à l'aise dans les conversations c'est à dire à l'oral. J'ai besoin d'un "tant" de réflexion , la répartie n'est pas mon fort, timidité sans doute .
J'aime à dire que l'écriture, la peinture et la danse sont le langage des muets. Certes , il s'agit peut-être là d'une formule pratique et jolie , mais elle résume assez bien ma pensée en ce qui concerne l'écriture qui quoi qu'on dise est un don de soit comme le "disait " Céline.
ps : la fille dont je dresse le portrait sur la lune est une adorable chieuse .

Pas a pas a dit…

Ellesurlalune
Bonjour
« Ceux qui écrivent sont ceux qui ont quelque chose à dire »
Oui !
Mais ils ne savent pas comment le dire, ni quand, ni ou ni a qui le dire !!!!
Alors ils le font parfois (souvent) pour eux, en espérant qu’un jour d’autres le lisent et comprennent
C’est le plaisir du blog aussi je crois
Amitiés
Patrick

ellesurlalune a dit…

Ben voilà on "dit" pareil :)