08 juin 2008

C'est Fait !!!


C’est fait !!!!!!!!!!
Après 43 ans d’absence, je suis retourné sur les pas de mon père et sur les miens, avec un seul regret celui d’avoir attendu aussi longtemps.
En 15 jours, en autonomie complète, nous avons parcouru 3000 km, rencontré le Maroc que l’on dit profond, celui des villes et des champs. Dieu que ce pays est attachant, ses paysages et ses habitants aussi.
Pour ceux qui suivent mon histoire sur ce blog, sachez que je n’ai rien loupé. En premier, la maison où je suis né. Je devrais dire les ruines de la maison, mais ce n’est pas grave, elle a vécu sa vie.
L’usine où mon père travaillait, elle est toujours là, bien entendu en ruine, mais son souvenir est gravé, je l’ai reconstruite tout seul de la hauteur de mes 5 ans.
Plus loin, c’est Immsouane, et ses barques bleues. J’allais pêcher le maquereau sur le port, le matin très tôt. Les pécheurs sont toujours là, ils vendent encore à la criée. La petite place est à présent fermée par des bâtiments neufs, c’est moins beau. J’ai de loin aperçu l’énorme rocher où nous pêchions la nuit, il se nomme toujours « la Cathédrale ».
En roulant bien plus au nord, j’ai fouillé le passé de mon père, son coin de chute au Maroc après sa guerre soit disant de pacification, celle qu’il n’a jamais acceptée. J’ai trouvé sa maison en pisé, je devrais dire sa bicoque, celle où il m’a dit y avoir été si heureux avec maman.
Le choc, le vieux gardien de la maison forestière a connu mon papa, il m’emmène à sa maison, il me raconte toutes ses histoires de chasse, il m’invite à boire le thé, à manger, et à goûter à mon passé en me proposant du lait et du « sellou ».
Quel retour !!
Et puis la route vers Midelt, mes merveilleux souvenirs de jeunesse, et mes plus grandes larmes en mars 1965.
Le paysannat est certes en ruine, ma maison est fermée à clef, je n’ai pu y pénétrer, ce sera l’excuse pour y retourner prochainement. Mais sur le sol j’en dessine le moindre recoin au gardien qui acquiesce à chacun de mes mots. Il me dit que j’ai une extraordinaire mémoire, je lui réponds que le bonheur n’a pas d’âge.
A Midelt, le nom de mon père traverse le temps et deviendra un jour la légende « du français qui a introduit la pomme à Midelt ».
Le premier à avoir écouté mon père me raconte :
« Un jour ton père est venu, tu étais tout petit à coté de lui. Il nous a réuni et nous a expliqué que la pomme c’était l’avenir de notre région les Ait Ayache. Il a partagé une pomme pour nous la faire goûter, il a ajouté que grâce à elle nous serons riches, que nous pourrons acheter une voiture comme la sienne, il nous montre sa 2CV, et que nous pourrons emmener nos enfants à l’école, comme le sien, et c’est toi qu’il a désigné. »
Aucun mot n’est parvenu à sortir de ma gorge, tous bloqués au fond de mon estomac noué.
Il ajoute :
« Aujourd’hui, nous sommes riches, nous avons des 4x4, et nos enfants vont tous à l’école. Ton père a fait beaucoup de bien pour nous. »
(Je raconterai tout cela plus tard en détail dans un autre blog).
Ma route m’a menée jusqu'à Errachidia, Ouarzazate et le retour sur Marrakech.
Le Maroc a énormément évolué, il se modernise, son peuple - Marocains et Berbères - est resté un peuple attachant, amical, social, aimable, toujours prêt à rendre service.
Je n’aime pas donner des leçons, je vais me permettre juste un petit conseil. Si vous allez au Maroc, laissez à la frontière vos réactions et préjugés d’européen, prenez ce peuple comme il vient, et surtout faites-vous humble.
A bientôt sur mon autre blog, sur celui-ci la vie continue, mais avant tout un grand merci a Salah, Mohamed et leurs charmantes épouses pour le fabuleux accueil que nous avons eu droit A bientôt en France, je vous attends tous
Amitiés
PS pour suivre au jour le jour mon voyage allez sur mon autre blog:

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bienvenue de retour à Villeneuve !
J'attendais avec impatience votre retour du Maroc pour lire (et ensuite écouter) vos commentaires et histoires. Merci beaucoup pour cette première impressions si touchante et marquante (si c'est le bon mot).
bisous
la fleur

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour IRIS
comme de bien entendu une soirée marocaine est prevue a la maison pour tout vous raconter , a vous tous mes amis de villeneuve
bises et merci de ton message
patrick

lyliane a dit…

Que d'émotions tu as dû avoir! pourquoi avoir attendu si longtemps? Heureusement pour toi moins de choses ont changées là bas qu'en France.J'aurai bien aimé faire ce pélérinage avec toi, c'est comme celà que je conçois les voyages, avec les gens du pays. Quand j'étais au Maroc, un jeune homme nous a proposé de nous prendre en photos mon amie et moi, puis il nous a emmené boire un thé à la menthe dans un café local, nous avons mangé chez eux, c'était la plus belle journée de mon voyage "touristique", j'ai apprécié la gentillesse et l'accueil des Marocains.

Pas à pas se fait notre chemin a dit…

bonjour lyliane
c'est ce vrai maroc que tu as decouvert, et c'est celui là que j'aime
amities
patrick

Vincent a dit…

Patriiiiiiiiiick !!! tu es revenu!!!!
Je suis content de se retour réussi, celui vers "ton pays". J'imagine les émotions.
Je pense que tu as fais ce voyage à moto. En tous cas tu n'as pas fais ce voyage en "voyage organisé", car bondé.....
Tu as touché du doigt ce pays qui évolue, du moins je l'espère.
Bon retour parmi nous.
je vais me précipiter sur ton autre blog pour lire la suite.

Mon Maroc à moi a dit…

bonjour vincent
je suis a la bourre pour encore 10 jours et je prendrai le temps de te repondre, oui il y aura des photos
amities
patrick